by

10 astuces pour gérer une fin de match

Avez vous déjà ressenti la frustration de perdre un match aux prolongations? De ne pas réussir à terminer un match en votre faveur quand vous meniez largement? De vous être vu vainqueur un peu trop tôt ? De vous sentir stressé en fin de match ? De sentir la pression montée au fur et à mesure que le match arrive à sa fin? D’avoir un mental de craquotte ? Ou d’avoir tendance à vous focaliser sur des tonnes d’excuses extérieures ?

Si vous avez déjà ressenti au moins l’une de ses sensations lors d’un match de badminton, voici 10 astuces qui vous permettront de mieux gérer une fin de match au badminton, mais également vous sentir plus à l’aise dans ces situations-là à l’avenir.
Gérer une fin de match badminton

Crédit Photo : Passion-Badminton

1. Canaliser ses émotions

Qu’il s’agisse du bonheur de la future victoire, de la peur de l’échec aux prolongations, de la peur de faire la faute bête qui va vous faire perdre le match, de la joie d’avoir réussi à marquer ce point si important… Toutes ces émotions peuvent vous empêcher de marquer le point suivant. Les émotions focalisent votre attention sur elles, et vous n’êtes alors plus concentré sur votre jeu, sur ce que vous devez faire et sur le match que vous êtes en train de jouer.

Canaliser ses émotions est donc primordial, il vous faudra trouver la technique qui vous permet de le faire en amont pour pouvoir l’appliquer pendant le match. Cela peut être de se concentrer sur sa respiration, de prendre le temps, de se concentrer sur la zone où jouer ou sur la position d’attente à adopter, chacun sa solution. Nous verrons dans un prochain article comment apprendre à maîtriser ses émotions.

2. Maintenir sa concentration

La concentration est peut-être l’une des bases les plus importantes à avoir lors d’une fin de match. En effet, la concentration vous permet de rester actif au niveau du cerveau, mais aussi au niveau de vos gestes et de votre réactivité. Plus vous êtes concentré, plus vous avez de chance de prendre les bonnes options, de réagir au moment voulu et de garder la distance lorsque vous menez largement.

Si vous sentez que vous êtes en train de penser à autre chose ou de vous frustrer sur un détail, que vous pensiez à la dernière bande que l’adversaire vient de faire, au bois magique ou encore à n’importe quel coup de l’espace qu’il vient de vous faire… Oubliez ce point, reconcentrez-vous et pensez à ce que vous devez faire dans le point suivant.

3. Ne pas ressasser ses fautes

Avez vous déjà remarqué que lorsque vous pensez à la faute que vous venez de commettre, vous perdez la plupart des points suivants? Mais alors pourquoi? Tout simplement parce que vous n’êtes plus attentif et concentré sur votre jeu. Alors arrêtez de ressasser vos fautes, vous n’y changerez rien si vous avez smashé en bas du filet ou si votre contre amorti était à un mètre au-dessus du filet !

Le point est perdu il faut passer à autre chose et se concentrer sur le point suivant, celui que vous êtes peut être en train de perdre parce que vous ne prenez pas le temps de vous concentrer dessus.

4. Ne pas anticiper la victoire

Ici, on est finalement assez proche de la concentration à maintenir. Lorsque vous anticipez la victoire, vous commencez à penser au futur, à ce qui peut arriver après ce match, aux points que vous allez prendre, à la demi-finale qui vous attend, à votre prochain adversaire, à la fierté de l’avoir battu, etc. Et si vous anticipez la victoire, vous n’êtes certainement pas dans le moment présent, vous n’êtes pas en train de vivre votre match (vous vivez le futur qui n’est qu’imaginaire pour l’instant et qui pourrait bien le rester), et vous perdez toute votre concentration sur le point en cours.

Vous aurez tout le temps nécessaire de savourer votre victoire lorsqu’elle aura eu lieu, alors n’y pensez pas tout de suite, réfléchissez au point en lui-même, à ce que vous devez faire, et à toutes ces choses qui vous permettent de vous reconcentrer et de gérer votre match.

5. Ne pas se précipiter

À vouloir aller trop vite vers le prochain match, à vouloir foncer tout droit vers la victoire, on en oublie l’essentiel qui est le match en cours. Résultat on a tendance à se précipiter, à vouloir finir les points plus rapidement et bien sûr à faire des fautes inadmissibles.

6. Se fixer des objectifs simples

Tout comme la fatigue fait perdre de la lucidité, les fins de matchs sont souvent à l’origine d’un manque de lucidité de la part des joueurs. Pour ne pas laisser votre esprit divaguer, pour ne pas prendre le risque de commettre la faute irréparable, vous pouvez vous fixer des objectifs simples. Ces objectifs peuvent être aussi bien de faire l’essuie-glace en fond de court à votre adversaire, de le faire avancer puis reculer, de ralentir le rythme du match avec plus d’amorties (en prenant de la marge) et bien d’autres objectifs qui vous permettront de vous concentrer sur le point en cours, et d’avoir plus de chance de réussir votre fin de match. Se fixer des objectifs permet d’avoir un but, de savoir sur quoi se focaliser, de mieux se concentrer et donc de mieux gérer une fin de match qui peut être stressante.

7. Exécuter des routines

Lorsque l’on manque de lucidité en fin de match, lorsque l’on s’est laissé piégé par la remontée miraculeuse de son adversaire, il peut être efficace pour se reconcentrer d’adopter la technique de la routine. Ces techniques ont été travaillées à l’entraînement, mais peuvent être faites directement en match si vous ne vous entraînez pas. Il s’agit d’une répétition d’actions et de coups qui vous permettront de n’avoir rien d’autre à penser qu’à exécuter cette action. Vous n’avez alors pas à réfléchir à l’action à faire, au coup à choisir et à la zone à jouer puisque celle-ci est définie par la routine en question.

Vous faites encore et encore la même routine qui vous permet de vous concentrer sur le jeu uniquement et sur cette action à faire. Une bonne façon de se reconcentrer dans un match, de prendre du temps pour faire respirer son cerveau et son corps, et une excellente technique pour finir un match sans stress.

8. Respirer, prendre son temps

Il s’agit là d’un conseil qui paraît tout simple, mais qui pourrait bien changer l’issue de votre match : prendre son temps. Prenez le temps, respirez, soufflez, concentrez-vous sur le point en cours – et uniquement le point en cours- ainsi que ce que vous devez faire.

9. Jouer les points les uns après les autres

Ne pensez pas au score, jouez les points les uns après les autres. Cette astuce simple vous permet de ne pas imaginer l’issue du match, de ne pas anticiper la victoire, de vous concentrer sur le point que vous êtes en train de jouer, de ne pas songer au score et à l’éventuelle défaite qui vous attend. Jouez chaque point et acceptez que vous puissiez faire des erreurs ! Vous ne gagnerez pas 21-0 à chaque match, vous avez le droit de faire des erreurs, l’accepter c’est s’offrir le droit de perdre, mais surtout : le droit de gagner. Et ainsi de vaincre la célèbre et inconsciente peur de gagner.

10. Patienter au service

Prendre du temps entre les points est important pour récupérer et se concentre, mais au moment du service il s’agit peut être là d’une astuce incontournable de fin de match qu’on vous livre à vous lecteurs qui sont allés jusqu’au bout de cet article. Prendre son temps au moment du service vous permet tout d’abord de déstabiliser l’adversaire qui ne sait pas quand est-ce que vous allez enfin vous décider à servir ce qui peut être agaçant et déroutant à la fois !

Cette déstabilisation va agir sur son corps et son esprit, et modifier sa concentration pour le rendre moins susceptible de remporter le prochain point s’il n’est pas capable de focaliser sa concentration à nouveau sur le point en cours. Et bien évidemment prendre son temps au service vous permet de vous concentrer et de vous appliquer sur un geste essentiel pour le point en cours (il faut bien évidemment travailler le service auparavant, c’est essentiel également).

BONUS : À plusieurs, on est meilleur ?

  • Joueurs de double :

Si vous faites du simple, vous pouvez utiliser à vous seul ces astuces, mais pour ceux qui jouent en double et dont l’issue du match ne dépend donc plus d’eux seuls, mais de la paire… LA SOLUTION pour être meilleurs dans ces situations là ? Partager avec votre (futur) partenaire cet article ! Rire

  • Et le coach dans tout ça?

Une aide qui peut également être considérable au cours d’un match est bien évidemment le coaching. Le coach est important tout au long du match que ce soit dans les premiers points pour étudier le jeu, dans le match pour vous guider, dans la fin de match pour vous aider à vous reconcentrer. Il s’agit là d’un excellent soutien pour gérer son match, à condition de savoir bien utiliser le coaching en tant que coach comme en tant que joueur (nous verrons ça dans un prochain article).

Conclusion :

Ces astuces ne vous feront pas gagner 100% de vos matchs aux prolongations ni être à l’abri pour toujours d’une éventuelle remontée miraculeuse de votre adversaire, mais en utilisant ces 10 astuces lors de vos matchs, vous pourriez bien prendre de plus en plus souvent l’ascendant sur votre adversaire dans la gestion de votre match.

 

Et n’oubliez pas de partager avec :

  • Vos craquotte de partenaires
  • Vos adversaires qui vous ont battu sur le fil
  • Vos adversaires que vous avez battu sur le fil
  • Ceux qui vous ont fait une remontée exceptionnelle
  • Ou ceux à qui vous avez fait la remontada de l’espace.

Recherche utilisée pour trouver cet article :

badminton frustration

Laisser un commentaire