by

Mon petit carnet d’exercices pour progresser au badminton

carnet d'exercices pour progresser au badmintonNous avons tous envie de progresser dans le badminton, que ce soit pour du badminton en loisir ou du badminton en compétition. Seulement “vouloir” progresser c’est bien, mais s’en donner les moyens c’est mieux! Pour progresser, il faut parfois changer certaines habitudes, qu’elles soient alimentaires, comportementales, stratégiques, techniques, tactiques, physiques, etc.

Vous avez un objectif de perte de poids, d’acquérir un meilleur déplacement, de réussir à intercepter des volants, d’avoir une frappe plus puissante… il va falloir vous donner les moyens d’y arriver ! Cela n’arrive pas tout seul, et il faut un minimum de travail pour réussir.

Rassurez-vous ce n’est pas bien compliqué, et le travail n’est pas aussi lourd qu’il n’y parait. Découvrez mon petit carnet d’exercices qui va vous aider dans votre progression au badminton.

Il faut choisir UNE et UNE seule chose à travailler à chaque fois

Vous allez aller à votre séance de jeu libre, comme vous en avez l’habitude, sauf que cette fois-ci vous aurez en tête une chose à travailler. Pas plus compliqué que cela. Par exemple, vous vouliez réussir à intercepter des volants en étant au filet (en double homme, double dame et double mixte) ? Fixez-vous une chose à travailler pour y arriver.

  • Etape 1 : Levez votre coude (et donc votre raquette).
  • Etape 2 : Se décoller un peu du filet pour avancer dans le volant (et donc prendre le volant devant soi)
  • Etape 3 : Se forcer à intercepter des volants de la zone côté coup droit pour faire des amortis
  • Etape 4 : Se forcer à intercepter des volants de la zone côté revers (en coup droit) pour faire des amortis
  • Etape 5 : Se forcer à intercepter des volants de la zone côté revers (en revers) pour faire des amortis
  • Etape 6 : Finir le point sur votre interception côté coup droit (ex: en accélérant le volant comme un rush)
  • Etape 7 : Etc.

Si vous manquez d’idées sur ce que vous pourriez travailler, vous avez plusieurs solutions. Parmi celles-ci :

  • Utiliser les 52 défis à se lancer chaque semaine pour progresser au badminton (article qui paraitra la semaine prochaine)
  • Ou utiliser le petit carnet d’exercices pour progresser au badminton (voir ci-dessous)

En combinant les deux (et pourquoi pas d’autres méthodes d’ailleurs) vous allez pouvoir atteindre vos objectifs de façon efficace et sereine.

Le petit carnet d’exercices alors ?

Top secret ?

Découvrez le secret du petit carnet d’exercices pour progresser au badminton en 4 étapes :

1. Les petits pas sont parfois les plus grands pour progresser au badminton !

Vous avez compris, l’objectif est de n’avoir qu’une seule consigne en tête pour réussir à focaliser tout votre esprit dessus et réellement progresser sur cette action. Dans votre enfance vous avez certainement déjà entendu cette expression qu’il faut toujours éviter de courir plusieurs lièvres à la fois car on risque de n’en attraper aucun. C’est exactement ça ! Si vous cherchez à tout faire en même temps, vous risquez de vous décourager et d’échouer.

Il est important de commencer par de petits pas pour réussir à atteindre son objectif final. Pas de grands changements, simplement de petites actions que vous pourrez voir vous-même si vous avez réussi ou non, avant de passer à l’étape suivante.

2. Mode automatique = Pas de procrastination = Réussite !

La procrastination c’est ce principe même qui vous fait échouer dans vos objectifs, découvrez comment lutter contre la procrastination. L’un des astuces les plus simples est de ne pas avoir à choisir. Par exemple vous arrivez à l’entraînement et il vous faut choisir ce que vous allez travailler… Eh hop c’est déjà raté! Vous voilà en train de commencer un match sans consigne particulière à appliquer…

Mode automatique, ça veut dire quoi?

Mode automatique, c’est tout simplement d’avoir déjà quelque chose de prédéfini. Dans notre exemple où vous vouliez travailler vos interceptions, vous avez déjà noté au préalable ce qu’il fallait travailler. Vous arrivez et vous avez donc déjà l’étape 1 à faire : Levez votre coude ( et donc votre raquette). Pas plus compliqué que cela, vous n’avez pas de choix à faire c’est automatique : vous allez sur le terrain et vous devez garder votre raquette levée tout au long de l’échange quand vous êtes au filet.

Dans votre tête ça donne ça : Je suis au filet, je lève ma raquette (et mon coude) !

Et c’est tout !! Le reste viendra ensuite. Vous faites des fautes, ce n’est pas grave. Vous verrez que vous réussirez à toucher beaucoup plus de volants main haute que vous n’en aviez l’habitude. Et voilà, une nouvelle habitude qui entre peu à peu.

Et pour l’étape 2 ce sera pareil. Pour plus de facilité, chaque étape peut être mise en place chaque semaine (cela permettra d’éviter le choix dans les étapes).

3. Suivez vos progrès & difficultés : Prenez des notes dans un petit carnet d’exercices de badminton !

L’idéal est de tenir un petit carnet d’exercices de badminton avec vos progrès et difficultés qui seront notés dedans ainsi que des exercices pour progresser au badminton. Et le petit plus c’est de dire à votre partenaire ce que vous allez travailler au cours du match, ou encore de le noter sur les réseaux avant de partir à l’entraînement, etc. ça vous forcera aussi à faire vos exercices pour progresser au badminton (principe de la preuve sociale… oui, oui, je vous assure).

Prendre des notes avec un stylo et votre petit carnet d’exercices de badminton, Oui !

Vous pouvez noter vos progrès, ça fait toujours plaisir. Mais surtout vous DEVEZ noter vos difficultés lors des matchs. Chaque tournoi, chaque compétition, chaque match entraînent des difficultés à travailler – sinon vous ne serez pas en train de lire cet article… n’est-ce pas?  Alors notez tout ça dans votre petit carnet de badminton !

  • Mais que noter dans le carnet d’exercices de badminton ?

Ne notez pas que vous avez transpiré et que votre raquette a glissé c’est pourquoi vous avez perdu le match… Quoi que! C’est l’occasion de vous dire prochain objectif : essayer la magnésie sur les mains ou le grip ! Ou de travailler votre mental sur l’influence de l’environnement sur vos matchs.

Non encore plus sérieusement : notez un point clé du tournoi ou du match qui vous a coûté la victoire. Par exemple, vous n’étiez pas assez agressif au filet, vous avez raté beaucoup de défense côté revers, vous avez mis pas mal de smatchs fautes sur les côtés, vous avez manqué de longueur, vous avez perdu tous les points à rallonge… etc. (Souvent ici il s’agira de points négatifs, mais pour vous encourager notez également vos points positifs. La pensée positive est importante pour ne pas abandonner et se décourager suite à un échec). Si vous ne trouvez pas de points négatifs, demandez de l’aide à votre coach, à des spectateurs, ou même mieux : à votre adversaire. Quel était le coaching que votre adversaire s’est fait pour vous battre ?

  • Et après ?

Eh bien dessous votre seule et unique chose que vous avez notée sur ce tournoi (vous pouvez en noter un par tableau : simple, double, mixte) : vous allez noter les étapes et les exercices pour progresser au badminton et pour travailler ce point qui pose souci. Pas à pas, étape par étape.

4. Avoir un but précis, avec les exercices pour progresser au badminton

Et encore un dernier détail, il faut savoir pourquoi on veut travailler cette action ? Vouloir intercepter des volants pour les intercepter ça ne sert pas à grand chose. Vouloir intercepter des volants pour faciliter le jeu de son partenaire derrière, pour couper le rythme d’un match, pour forcer les adversaires à passer sur une autre zone plus favorable pour vous, etc.

Eh voilà de jolis exercices dans votre carnet de badminton pour vous améliorer !

Ta dam !

Il n’y a plus qu’à comme on dit…

Alizée et Loïc de Passion-Badminton

Recherche utilisée pour trouver cet article :

EXEMPLE CARNET dentrainement badminton,pourquoi je ne progresse plus au badminton

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.