by

Préparation mentale au badminton : 6 clés

Selon vous, qu’est-ce qui distingue un athlète gagnant d’un athlète qui a perdu? Nous ne parlons pas d’un simple et unique match mais d’un gagnant tout au long de sa carrière. Pourquoi pensez-vous que deux personnes ayant les mêmes capacités et menant les mêmes efforts se retrouvent à des niveaux et des performances différents ?

La réponse réside dans la force mentale de chaque joueur, ce qu’on appelle Le meeeentaaaaal !

preparation-mentale-force-mental-entrainement

Eh oui pour certains la préparation mentale au badminton, qui permet d’avoir un mental d’acier, est ressenti comme un truc effrayant, non maitrisable et surtout très inconnu. Pour d’autres en revanche la préparation mentale au badminton est l’atout indispensable menant vers la victoire.
Votre mentalité avant, pendant et après un match est très importante. Et ne négligez pas la phase d’après match que vous pouvez considéré comme terminé…

 » En réalité un après-match est toujours un futur avant-match !  » Eh oui !

Tweet: En réalité un après-match est toujours un futur avant-match !

Beaucoup de bons joueurs de badminton ont tendance à surestimer l’importance de leur jeu et leur condition physique; et oublie donc de se préparer mentalement pour leur match. Ils continuent à travailler sur leur réalisation de coups toujours plus variés, sur une exécution de frappe plus précise, plus puissance, et diverses autres techniques du jeu. Il va sans dire que toutes ces choses sont très importantes pour améliorer son jeu. Et loin de nous l’idée de négliger ces aspects-là. Cependant, c’est là que la plupart des bons joueurs de badminton s’arrêtent. Mais il faut savoir que le chemin à partir d’ici est aussi celui qui sépare le meilleur badiste du reste.

Le meilleur des joueurs de badminton a toujours un mental d’acier et une attitude qui va avec. Il utilise notamment une approche positive du badminton et du match que ce soit en jeu libre, à l’entraînement ou en compétition. C’est la clé du succès non seulement dans le badminton mais aussi dans tout autre domaine de la vie.

D’où viennent vos faiblesses mentales ?

Avant de parler des façons de se préparer avant un match de badminton, voici quelques sources principales de faiblesses mentales :

  • Trop de concentration sur le résultat
  • Peur de l’échec
  • Nerveux lors des grands rendez-vous
  • Soucieux d’un échauffement parfait, et des risques de blessures
  • Manque de confiance en soi

Toutes les choses mentionnées ci-dessus sont arrivées à la plupart des joueurs de badminton. Ces choses ne conduisent qu’à la déception et à la frustration sur le terrain, elles entraînent du négatif encore et toujours. Pour contrer cela, il est important d’avoir une bonne préparation mentale au badminton

Réussir sa préparation mentale au badminton :

Toutes les barrières d’anxiété, de peur et de nervosité mentionnées ci-dessus sont très communes. Mais ne désespérez pas, il est possible de travailler ses faiblesses mentales, les transformer et ainsi renforcer votre attitude mentale par du positif et un mental d’acier pour une préparation mentale de badminton au top. Cela dit, non seulement ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais en plus cela va vous demander pas mal d’efforts de concentration (surtout si vous êtes un grand négatif de base). Ce que l’on peut vous assurer par contre, c’est que si vous travaillez votre mental avec une bonne préparation mentale, vous allez gagner en performance sur le terrain sans aucun doute!

1. En finir avec les attentes :

Trop d’attentes quant à un match contre un joueur en particulier ont souvent tendance à vous faire gamberger et ainsi à vous mener droit vers les pensées négatives. Vous avez peut – être remarqué à quel point un favori succombe à la pression contre un joueur amateur ? Tout cela est dû au fardeau des attentes – par le joueur lui-même et par les autres. La pression que l’on se met d’un résultat final, la pression que le public, les collègues, les coachs, etc. nous mettent pour une éventuelle victoire (ou du moins pour ne pas subir une défaite qui serait “honteuse” ou “contre-performante”). attentes pression sociale mental

Toutefois, n’en déduisez surtout pas qu’il vous faut arriver sur un match sans aucune attente, sans aucune préparation, sans aucune pensée au préalable à propos de ce match. Non ! Bien sûr que non ! Mais vous devez identifier et anticiper les pressions que l’on peut vous mettre, analyser si elles sont positives ou négatives. Si elles sont négatives, supprimez-les. Dans un prochain article on vous parlera à quel point les attentes des autres et les croyances que vous avez (que ce soit sur un joueur, sur vous-même, sur vos capacités, sur votre forme physique etc.) peuvent manipuler votre propre cerveau et vous nuire. Et comment réussir à les utiliser à votre avantage (notamment en transformant le négatif en positif et en questionnant l’importance et la véracité de chaque croyance).

2. Concentrez votre esprit sur le jeu :

concentration-objectifsBeaucoup de joueurs ont tendance à voyager trop loin mentalement au cours d’un match. Tout en continuant à jouer le 5ème point du match, ils se téléportent déjà dans des pensées allant vers le point de match. Cela entraîne chez le joueur la perte de sa concentration et peut lui faire perdre des points précieux. Rappelez-vous de toujours jouer un point à la fois. C’est de cette façon que vous réussirez à atteindre vos objectifs.

Votre adversaire peut avoir creusé l’écart en points dans le match, vous ne devez pas abandonner mentalement. Vous devez toujours rester déterminé, vous concentrer sur le jeu et chaque point (point par point). Si vous lisez cet article, c’est que vous n’avez pas envie d’abandonner sans vous battre n’est-ce pas ? Alors battez-vous ! Croyez-y ! Concentrez-vous sur chaque point et ce que vous devez faire pour gagner ce point ! C’est ainsi que vous allez pouvoir l’emporter.

3. Trouver le juste milieu avec la bonne quantité de confiance en soi :

confiance en soi badminton sportBeaucoup de joueurs sont extrêmement faibles en confiance en soi ou au contraire sont bien trop confiants. Ceci est dû au fait qu’ils laissent trop de place au hasard. Ces personnes sont généralement en confiance uniquement lorsqu’elles réussissent. Leur équilibre mental est alors considérablement atteint lorsqu’ils perdent un point. De même que certains en manque de confiance vont perdre pied lorsque des supporters encouragent leur adversaire, ou d’autres trop confiants vont se sentir déstabilisés dès lors qu’ils perdent deux à trois points d’affilés.

Par conséquent, pas assez ou trop de confiance n’est jamais bon ! Il est nécessaire d’avoir un niveau de confiance en soi équilibré et contrôlé, qui est indemne des évènements sur le terrain comme à côté.

  • Ne partez jamais trop confiant ! Comme le dit le proverbe : “Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué”. Non seulement vous n’êtes pas à l’abri d’un jour sans; mais en plus vous pouvez toujours avoir des surprises d’un jeu qui vous met en difficulté, d’une super performance de votre adversaire ce jour-ci, etc. Alors même si vous pensez jouer contre Chapi-Chapo ou Tartempion, ne faites pas votre bouffon et prenez chaque match avec concentration.
  • Inutile de vous rabaissez non plus. Si vous allez sur le terrain avec un manque de confiance en vous, il y a de fortes chances que vous n’y arriviez pas. Si vous dites à votre esprit que vous avez peur de perdre, il va retenir le mot perdre. Si vous dites que vous ne pensez pas y arriver il va retenir que vous n’allez pas y arriver. Alors entraînez-vous avec des phrases positives. Rassurez-vous, dites-vous que chaque match est unique et que vous avez toutes vos chances de réussir tout comme votre adversaire. Une fois sur le terrain, si vous avez encore votre esprit qui dérape en disant que l’adversaire est trop fort ou que vous êtes nul par exemple c’est qu’il est temps de penser positif ! Si votre adversaire fait quelques bandes ou lignes énervantes, concentrez-vous sur le fait que ça va tourner, que vous devez rester propre dans votre jeu et concentré sur chaque point. Rappelez-vous le fameux point par point. L’issue du match importe peu, travaillez votre mental, encore une fois pensez point par point . Une fois cette habitude prise, vous n’aurez plus d’efforts à faire pour vous concentrer point par point et vous pourrez alors travailler d’autres aspects du jeu.

Un joueur qui contrôle sa confiance sur le terrain peut également contrôler le résultat du match (mais n’y pensez pas tout de suite vous risqueriez de tomber à nouveau dans les faiblesses mentales “trop de concentration sur le résultat” ) !

4. Parlez-vous à vous-même avant, pendant et après le match :

Vous avez peut-être déjà vu des personnes s’auto encourager, d’autres qui se récitaient comme des poésies d’école les choses qu’ils devaient faire? Il existe une multitude de façon de se parler à soi pour se concentrer davantage, pour éviter d’avoir des pensées négatives et plus simplement pour préparer un match.se parler à soi même autocoaching s'encourager

  • Avant d’ entrer sur le terrain:

Vous pouvez utiliser une méthode très connue qui consiste à se parler à soi-même (de façon positive). Ce travail vous permet d’empêcher votre mental de divaguer dans de la nervosité ou de la peur inconsciente.
Par exemple si votre adversaire est nettement plus fort que vous sur papier ou même s’il s’agit de votre bête noire par exemple… Vous pouvez vous rappeler à l’esprit ces phrases-là “ Une belle performance à faire”, “Tout est possible”, “Je me concentre sur mon jeu, mes routines”, etc. Cela vous distrait inconsciemment de la nervosité et la peur d’un match et vous focalise sur votre match de façon positive.

  • Pendant le match :

À mi – chemin dans le match, vous pouvez analyser les forces et les faiblesses de votre adversaire et jouer le reste du match en conséquence. Cela vous permet de réorienter votre jeu, d’analyser vos atouts et les faiblesses de votre adversaire. N’oubliez pas de vous répéter mentalement les consignes que vous vous êtes fixées. Le cerveau a tendance à les oublier, il est important de lui rabâcher encore et encore pour qu’il les imprime bien et puisse les appliquer de façon plus automatique.

  • Après le match :

Après le match, il est important d’analyser votre performance en disant à haute voix ce que vous en avez pensé. Mais cette analyse ne doit pas dépendre du résultat final du match. Que vous ayez gagné ou perdu peu importe, votre analyse doit être faite sur votre jeu, vos performances, votre façon de jouer etc. Vous pouvez très bien avoir perdu un match 21-19 au troisième set et avoir une analyse extrêmement positive, ou au contre avoir gagné un match 21-10 / 21 – 10 et avoir beaucoup de points à améliorer.

Exercice : Pensez à rester positif dans l’analyse, citez et notez vos points forts et vos points à améliorer. N’oubliez pas d’y ajouter des exercices à faire à chaque point noté pour renforcer vos forces et améliorer vos faiblesses.

  • BRAVO !

En pratiquant cette technique, cela vous aide à mieux vous connaître vous-même et votre jeu. À apprendre à vous canaliser vous-même, à trouver des solutions par vous-même. Si vous savez vous parler, vous savez vous autocoacher : et là vous commencez à devenir vraiment performant dans la maîtrise de vous-même, votre cerveau et votre mental. Cette technique de préparation mentale va vous permettre de vous rendre plus mature dans votre jeu et plus confiant en tant que joueur.

5. Préparez toujours vos matchs en amont :

preparer-ses-matchs-de-badminton-mentalBien qu’il soit important de ne pas en faire tout un plat d’un match (de maitriser croyances et attentes), il est important de préparer un minimum son match avant d’arriver sur le terrain. Il arrive souvent qu’un joueur vienne sur un match “en mode facile” sans préparation car son adversaire est plus faible que lui. On appelle cela “prendre de haut” et finalement en prenant de haut on ne tombe par terre que d’encore plus haut! Car bien souvent l’autre joueur a une très bonne préparation, est motivé à 200% avec un mental d’acier et il en vient alors à gagner pas mal de points cruciaux qui entraînent de la panique chez le joueur censé être au-dessus.

Il est important de toujours arriver sur un match bien préparé pour ne pas être déstabilisé : Avoir révisé ses phases de jeux, connaître un minimum les points faibles de l’adversaire, s’échauffer en conséquence pour réussir son match, se concentrer sur tous les points.

6. Soyez votre propre supporter :

Lorsque votre adversaire prend une marge confortable au niveau des points dans le match, il n’y aura pas beaucoup de gens dans les tribunes ou même au sein de votre propre équipe qui va miser sur votre victoire. Comme on dit dans les paris sportifs, la côte n’est pas en votre faveur. Dans ces moments-là, il est nécessaire d’être votre propre supporter. Continuez à vous encourager, à vous soutenir vous-même, et vous verrez très rapidement que la foule vous rejoindra bientôt – en assistant à vos performances inspirées. Quelqu’un qui se bat et qui n’abandonne pas dans la difficulté a du mérite et entraîne souvent curiosité et soutien de la part des supporters.

Mais surtout notez que vous allez puiser la force de vous battre dans vos encouragements, dans votre détermination, dans vos efforts, dans votre concentration et vos consignes que vous appliquez.

  • Un petit conseil : Ne laissez jamais transparaitre quoi que ce soit sur votre visage en termes d’émotions et sentiments, mais au fond, silencieusement, continuez à vous pousser, vous encourager, vous motiver vous-même, vous parlez et testez vos limites.

 » Soyez un bon sceptique, faites comme ceux qui ne savaient pas que c’était impossible et qui l’ont fait ! »

Tweet: Soyez un bon sceptique, faites comme ceux qui ne savaient pas que c’était impossible et qui l’ont fait ! @PassionBadmin

impossible se battre objectifs

Alizée et Loïc

Laisser un commentaire